Mohamed Maahadi, jeune et entrepreneur. Au-delà de l’handicap, la réussite!

« Faisant appel à de nombreuses sociétés d’aide à la personne durant plusieurs années, j’ai été confronté à différentes problématiques ».

C’est suite à ces observations  que Mohamed  Maahadi, 30 ans, a décidé de créer son entreprise d’aide à la personne. Lui-même handicapé, il connait très bien les lacunes de ce secteur.

« Tout d’abord, j’ai constaté un manque réel de suivi alors que celui-ci était censé être leur cheval de bataille. Ensuite et bien souvent, celui-ci était accompagné d’un manque d’organisation, d’écoute et de dialogue certain. A tout cela, on pouvait ajouter le retard et les absences non justifiées des auxiliaires de vie ainsi que leurs changements répétés. »

Les personnes âgées et /ou handicapées ont besoin d’aide pour des gestes de la vie quotidienne.  De ce fait, des auxiliaires de vie doivent se relayer auprès de ces personnes pour les aider dans leur quotidien.  Ils doivent créer une relation de confiance et être un soutien physique et psychologique pour ces personnes. Ils ont un rôle primordial auprès d’elles.

Malheureusement, parmi les auxiliaires de vie, salariés de d’entreprises ou d’associations, tous n’ont pas de formation spécifique. Ces organismes ne se rendent pas toujours compte de l’enjeu que cela a et génèrent plus d’effets négatifs que positifs.

C’est pourquoi, Mr Mahaadi a choisi comme fer de lance l’écoute de ses clients. Depuis sa création, en 2009, l’entreprise compte huit salariés dont un poste consacré à l’accompagnement social et administratif des clients.  De plus en plus de personnes se retrouvent en situation difficile et ne savent plus à qui s’adresser.

Oxydom offre « un service totalement dédié à l’aide et l’accompagnement des personnes âgées et handicapées et qui serait basé sur le principe qui consiste à créer une triangulaire composée de trois entités à savoir l’encadré représenté par la société, l’aidant qui est l’auxiliaire de vie sociale et la personne aidée.

Ainsi, le métier d’auxiliaire de vie sociale prend véritablement son sens car il se place dans la configuration du compagnonnage qui va permettre de repousser les limites de la mission de l’auxiliariat de vie tout en lui conférant un soutien qui je le pense finira par donner lieu à un statut. »

 

SARL OXYDOM

1 Avenue Jean Mermoz, 69008 Lyon

Tél : 04 78 77 66 37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *