Comment s’en sortir lors d’un entretien?

Business interview

 

 

Vous êtes nombreux à m’avoir sollicité sur des questions rencontrées lors d’entretien. J’ai décidé d’y répondre au travers de cet article qui je l’espère saura vous apporter quelques lumières de réflexion.

 

Comment répondre ? Que dire ? On se pose souvent la question quoi répondre ou comment répondre à une question. Mon conseil phare est : préparez votre entretien en vous mettant à la place du recruteur.

A l’ouverture de l’entretien, quand le recruteur commence par « parlez-moi de vous ! »

Évitez un déballage de votre parcours professionnel et scolaire pour conclure avec un banal et long soupir.

Le recruteur s’attend à une présentation d’un(e) professionnel(le). Ne vous présentez pas comme un demandeur d’emploi aux abois ou un étudiant en quête du saint Graal alternance. Donnez vie à votre entretien. Précisez votre intérêt pour le poste visé en vous appuyant sur les expériences les plus significatives. Énoncez vos qualités acquises ou développées pour décrire votre personnalité, votre caractère, vos atouts, vos compétences.

Concluez par une formulation comme suite : « C’est pourquoi je me propose aujourd’hui pour ce poste et d’échanger avec vous à ce sujet ». Votre présentation ne doit pas excéder cinq minutes. Pour cela, chronométrez-vous !

La première question est souvent : « pourquoi souhaitez-vous nous rejoindre ? »

Évitez de parler de vos problèmes personnels, de vos besoins financiers, de vos droits assédics qui fondent comme neige au soleil.

Je vous invite vivement à consulter le site internet de l’entreprise, googliser son actualité, son histoire, ses engagements, son organigramme.

On arrive à la fameuse question : « citez moi une qualité et un défaut ! »

Par pitié, évitez de dire que vous êtes perfectionniste, c’est une formulation utilisée par quasiment tous les candidats qui sera démentie ou cassée lors de l’entretien, à moins que vous ayez pu illustrer vos propos par quelques arguments et exemples pertinents.

Que ce soit une qualité ou un défaut, illustrez dans un exemple. Faites-nous vivre la situation sans trop de précision. « je suis une personne (qui a telle qualité). Au cours de mon expérience chez l’entreprise A, j’ai pu rapidement le démontrer à ma prise de poste en … ». En ce qui concerne votre défaut, montrer que vous ferez tout pour y remédier ou faites passer votre défaut pour une compétence peu développée à remédier.

On peut vous poser la question suivante : « pourquoi votre employeur n’a pas renouvelé votre contrat ou pourquoi souhaitez-vous quitter votre employeur ? »

Ne dites jamais de mal de votre ancien employeur. La médisance n’est pas une justification aussi vraie soit-elle. On recherche des candidats capables de laisser de côté leurs frustrations. Ne vous laissez pas tentez par le côté obscur de la force !

Vous devez être capable de dégager une aura positive et professionnelle. Ne laissez rien transpirer de vos rancœurs. Vous devez être la personne qui fait face à ses difficultés et pas celle qui les fuit.

Vous devez souligner ce qui vous attire dans ce poste et cette entreprise sans vous plaindre de votre poste passé ou actuel. Montrez que vous êtes là pour relever de nouveaux challenges, saisir des opportunités.

On peut aussi vous poser cette question un peu désuet : « où vous voyez-vous dans cinq ans ? »

Il ne doit pas y avoir de projections inaccessibles ou infranchissables. Je vous déconseille de parler de créer votre propre entreprise dans un avenir proche ou de parler de vos projets personnels ou d’une réorientation professionnelle. Où est l’intérêt de vous former à ce poste si c’est pour vous voir quitter votre poste !?

Ayez de l’ambition mais soyez réaliste. Projetez-vous comme un futur collaborateur fiable, disponible, efficace, sur qui compter. Dites que vous aspirez à prendre des responsabilités sans pour autant devenir le révolutionnaire de la boîte. Dites également que vous souhaiteriez développer ou élargir vos compétences pour étendre votre champ de d’activité ou devenir un collaborateur incontournable.

Pour vous titiller, on peut également vous poser cette question : « Comment pouvez vous expliquer cette période creuse sur votre CV ? » 

Pour découvrir la réponse à cette question ainsi qu’à toutes les autres, lisez nos prochains conseils de coach sur notre site www.bunit.fr.

Mohamed BARCHI